centenaire_guillerm_1

La municipalité honore sa nouvelle centenaire

centenaire_guillerm_1
Francine Guillerm

Notre doyenne, Francine Guillerm, vient de fêter son centenaire et la municipalité a tenu à l’honorer en lui remettant la médaille d’honneur de la commune, ce samedi 22 juillet.

centenaire_guillerm_2
Le maire remet la médaille de la commune à la centenaire

Aînée d’une famille de 12 enfants, Francine est née à Moustéru le 21 juillet 1917 dans une famille très modeste. Elle s’est mariée le 10 juin 1937 avec Raymond Guillerm, qu’elle a connu dans la boulangerie où ils étaient employés tous les deux.

centenaire_guillerm_3
Francine Guillerm et sa fille entourées des élus

Peu après leur mariage, Raymond est parti faire son service militaire, puis la guerre est arrivée et il a été mobilisé, puis fait prisonnier par les Allemands en mai 1940. Pendant 5 ans, il est resté prisonnier en Allemagne. Libéré, il est revenu à la maison le 21 juillet 1945 ; c’était juste le jour de l’anniversaire de Francine, sans doute un des plus beaux jours de sa vie. Dès son retour, il est allé travailler aux papeteries Vallée, à Belle-Isle-en-Terre où ils habitaient. Ils ont eu quatre enfants : Raymond en 1938, Jeanne en 1939, Marie-France en 1947, Jacques en 1949.

centenaire_guillerm_4
La centenaire entourée de sa famille et des élus

Malheureusement dans le cadre de son travail, son mari s’est trouvé malade, et il est décédé le 15 mai 1952. Elle s’est alors retrouvée seule avec ses enfants, dont le plus jeune n’avait que 3 ans.

En 1979, elle a loué une petite maison à Pabu, où elle réside depuis. Malheureusement trois de ses enfants sont décédés, mais elle a le grand plaisir d’avoir très souvent la visite de sa fille, Marie-France, de ses 7 petits-enfants, 11 arrière-petits-enfants, et 3 arrière-arrière-petits-enfants.